Ouvrir grand la médiathèque ! *
  • 02 mars 2015
  • Vincent

BIB VILLENOY 77Vous le savez peut-être, un amendement proposé par Aurélie Filipetti a été intégré au projet de loi Macron.

Voici le texte : Dans l’année suivant la promulgation de la présente loi, dans le cadre de la concertation préalable à la désignation des dimanches prévus à l’article L. 3132-26 du code du travail, le maire soumet au conseil municipal et, le cas échéant, à l’organe délibérant de l’établissement public de coopération intercommunale la question de l’ouverture des bibliothèques.

En clair, dans un délai de 12 mois suivant la promulgation de la loi Macron (qui doit auparavant passer devant le Sénat), le maire ou le président sont tenus d’inscrire une question à l’ordre du jour de l’organe délibérant. Diable ! Et quelle serait cette question ? L’ouverture des bibliothèques le dimanche serait-elle bénéfique à notre territoire ? Souhaitons-nous y réfléchir ?

Hélène Girard, dans la Gazette des communes, cite les 5 raisons que [ses] contradicteurs dans l’hémicycle n’ont pas manqué de relever :

  • pourquoi traiter le cas des bibliothèques, service public local, dans un texte portant sur l’organisation de la vie économique ?
  • dans quelle mesure un tel amendement ne contredit-il pas la libre administration des collectivités territoriales ?
  • pourquoi avoir besoin d’une loi pour qu’un conseil municipal en débatte ?
  • la question ne se pose pas partout, certaines communes ayant une bibliothèque modeste, et/ou associative et animée par des bénévoles.
  • enfin, envisager l’ouverture de la bibliothèque le dimanche suppose, pour la commune, d’en évaluer le coût (heures supplémentaires ou récupération des agents, dépenses de fonctionnement du bâtiment en sus etc.), un temps de négociation avec les agents et leurs représentants etc.

Ces arguments sont-ils significatifs ? et si oui, de quoi ?

Qui défend l’intérêt général à cette occasion ? Les travaux de Lawrence Lessing à ce sujet sont clairs. Aucun lobby ne défend l’intérêt général. Dans une société libérale, l’intérêt général en devient alors méprisé.

Qu’en pensez-vous ?

* Ouvrir grand la médiathèque : titre d’un Médiathème réalisé par le ministère et l’AbF et vendu sur le site de l’AbF au modeste tarif de 30,euros + 4 euros de frais de port – Pas de version numérique proposée : quel dommage pour un ouvrage réalisé par ces deux partenaires !

Photo > Beaux volumes et décoration cosy pour l’espace littérature et culture Albert Camus à Villenoy (Seine-et-Marne) 4209 habitants – Surface 164 m2

Share Button